les aides financières

Les aides financières

Quelle que soit la situation de votre fille, qu’elle soit collégienne, lycéenne, apprentie, qu’elle réside chez vous ou en foyer, sachez qu’elle bénéficie, a minima, des mêmes aides financières que toutes les femmes enceintes.

Le RSA

À ce titre, elle a droit au RSA (Revenu de Solidarité Active), peut-être même au RSA majoré selon appréciation de la CAF. Son montant, pour 2018, sera alors de 700,46 € (RSA majoré pour une femme enceinte) puis de 933,95 € (RSA majoré avec un enfant à charge).

Les conditions pour bénéficier du RSA sont :

  • résider en France,
  • être de nationalité française,
  • ou ressortissante de l’espace Economique Européen et justifier d’un droit de séjour,
  • ou ressortissante d’une autre pays et séjourner en France de manière régulière depuis au moins 5 ans et justifier d’un titre de séjour valide.

Pour obtenir le RSA, il faut en faire la demande auprès de la CAF une fois votre déclaration de grossesse envoyée à la CAF. En cas de découverte tardive de la grossesse, le versement d RSA n’est pas rétroactif.

Les Prestations d’Accueil du Jeune Enfant

Une fois que vous avez déclaré la grossesse de votre fille à la CAF (avant la fin du 1er trimestre de grossesse, soit avant 14 semaines d’aménorrhée), elle peut bénéficier de ce paquet d’aides à l’accueil de l’enfant :

  • la Prime à la naissance est versée en 1 seule fois, 2 mois après la naissance de l’enfant. Son montant en 2018 est de 923,08 € et se cumule avec le RSA,
  • l’allocation de base, est versée chaque mois à partir du mois qui suit la naissance de l’enfant, jusqu’au mois précédent ses 3 ans. Son montant en 2018 est de 184,62 €/mois. Lorsque la maman touche le RSA, celui-ci est déduit de l’allocation de base,
  • l’allocation de Soutien Familial : si le père ne vous verse pas de pension alimentaire, ou si son montant est inférieur à celui de l’ASF, la CAF vous verse la totalité ou le complément de cette aide. Son montant en 2018 est de 109,65 €. Si le père ne reconnaît pas l’enfant, votre droit à l’ASF est automatique.

En cas de ressources très faibles, votre fille peut demander à bénéficier d’une Aide Mensuelle de l’Aide Sociale à l’Enfance dès le début de la grossesse.
Cette aide est attribuée par le Conseil Général de votre département, dont les critères d’attribution et les montants peuvent varier d’un département à l’autre.

Complément de libre choix du mode de garde

Pour permettre à votre fille de faire garder son enfant pendant qu’elle continue ses études ou travaille, la CAF l’aide à rémunérer une assistante maternelle ou une crèche.
Le montant des prises en charge varie selon le type d’accueil et les ressources. Dans tous les cas, il restera 15% du coût de la garde à la charge des parents de l’enfant. Renseignez-vous auprès de la CAF pour calculer le montant de la prise en charge selon votre situation.

Antenne d’écoute et de soutien aux parents d’adolescentes enceintes

07 62 03 72 20


© 2018 mafilleestenceinte | Site à l'initiative de Choisir la Vie | Mentions légales